Actualité Diaspora & Entrepreneuriat

Seydou Kanté, membre d’En Marche ! « Macron veut mobiliser les investisseurs privés français et africains »

Chercheur consultant et directeur de l’Institut africain de géopolitique et de géostratégie, le Franco-Sénégalais Seydou Kanté est un des soutiens d’Emmanuel Macron. Membre d’En Marche ! depuis son lancement et de la Diaspora en marche avec Macron, lancée par Fatou Cissé, il est aussi actif dans les comités de Choisy-le-Roi et Paris 18e. 

image

Qu’est-ce qui a motivé votre engagement pour Emmanuel Macron ? 
C’est d’abord la vision de l’homme. Emmanuel Macron a agi avec méthode en faisant un diagnostic sans complaisance de la France. Il a une vision progressiste, une vison d’avenir dans un monde en perpétuel mutation. Une vision d’audace et d’espoir pour mettre fin à ce clivage stérile gauche-droite. Ensuite, il y a évidemment le programme. Un programme construit à la base avec les adhérents d’En Marche ! Ces milliers d’engagés qui ont participé à son élaboration. C’est un projet qui libère les initiatives économiques, protège les individus et réconcilie la société. C’est un projet ambitieux et crédible pouvant permettre à la France de devenir une chance pour tous. Enfin, il y a l’homme pétri de talent et compétent. Il cumule une expérience professionnelle dans le privé et dans le secteur public et a fait ses preuves à Bercy (ministère français de l’Économie, Ndlr). 

Êtes vous convaincu par sa politique envers les binationaux, la diaspora et l’Afrique ? Si oui, sur quels points ?  
Évidement, c’est d’ailleurs l’une des raisons de mon engagement. Quand je vois Sibeth Ndiaye (la Franco-Sénégalaise qui s’occupe des relations presse du candidat Macron, Ndlr) auprès de lui comme l’une de ses proches collaborateurs, j’en suis fier. Emmanuel Macron est un pragmatique et libéral égalitaire. Pour lui, l’Afrique est un continent d’avenir qui connaît une croissance économique continue depuis 2000 avec le développement du secteur privé et l’émergence d’une classe moyenne qui voyage, se cultive et investit. Il est dans une dynamique de coproduction avec l’Afrique dont certains pays ne doivent plus être vus comme le pré carré de la France. Il souhaite établir un partenariat gagnant-gagnant pour le renforcement des intérêts mutuels : faciliter la circulation des chercheurs et entrepreneurs africains, secteur du commerce, de la sécurité… 

Emmanuel Macron veut mobiliser les investisseurs privés, français et africains, pour innover et créer ensemble de la valeur. L’Afrique, c’est aussi la Francophonie. Emmanuel Macron veut surtout en renforcer la dimension économique. Enfin, il souhaite, d’ici à 2030, amener progressivement l’aide au développement à hauteur de 0,7 du Pib français. 

Comment jugez-vous la prestation de Macron face à Le Pen lors du débat de mercredi ? 
Emmanuel a été très bon avec une posture d’homme d’État. Très pragmatique et pédagogue devant une Marine Le Pen agressive d’un vide abyssal, il a déroulé son programme et sa vision de la France de demain. Il a démontré que le Front national n’est ni capable ni prêt de gouverner. 

De notre envoyé spécial à Paris Moussa DIOP (lesoleil) 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s