Bakel, un département qui souffre de ses mauvaises Routes 

Le département de Bakel est situé à l’Est du Sénégal sur la vallée du fleuve Sénégal, il a une position géostratégique, frontalier avec deux pays à savoir le Mali et la Mauritanie. Il est à 660 kilomètres de la capitale Dakar et 255 kilomètres de sa capitale régionale Tambacounda. Malgré son enclavement, les routes principales sont en état de délabrement très avancé. 

Tenez-vous bien, ce vaste département ne dispose aucune structure hospitalière avec ses 153.961 habitants soit 22% de la population de la région de Tambacounda, selon le rapport du recensement générale de la population de l’ANSD en 2013 ! Ce qui est inquiétant, chaque jour, des malades sont évacués vers l’hôpital de Ourossogui ou celui de Tambacounda dans des conditions très difficile. Le seul District Sanitaire de Bakel a une capacité d’accueil limité par rapport à la demande, à cela s’ajoute le niveau du plateau technique des soins qui est au-dessous des besoins de la population. Certes, on me dira que l’axe Ourossogui – Bakel est en Chantier et pour la route Tamba – Bakel, le financement est déjà acquis. Mais force est de constater que le chantier traine depuis plus d’un an en plus le financement de l’axe Tamba – Bakel a été annoncé au conseil des ministres décentralisé à Tambacounda, mais jusqu’à présent ce projet tarde à démarrer. Ce qui me fait penser à la politisation de ses infrastructures qui est un droit pour la population. Il est inacceptable d’attendre jusqu’en 2019 pour inaugurer ses routes au moment où la population continue de vivre le calvaire au quotidien. Cette situation impacte aussi sur l’économie particulièrement le commerce et l’agriculture. Pour ce dernier, les paysans ont du mal à acheminer leur produit à l’intérieur du pays du fait de la mauvaise qualité des routes et la cherté du coût de transport des produits agricoles. A cela s’ajoute la cherté du coût de transport des marchandises, ce qui est à l’origine de l’augmentation des prix par les commerçants par rapport au coût de transport pour s’en sortir, ce qui fait que tout est cher dans les boutiques, magasins et marchés.

Il faut noter aussi que l’axe Tamba – Kidira est le plus mauvais du corridor Dakar-Bamako, qui est une route sous régionale ou passer des centaines de camion par semaine d’où l’urgence du démarrage des travaux de cette route car d’énormes accidents sont enregistrés occasionnant des pertes humaines, matériels et marchandises. En ce qui concerne les déplacements à l’intérieur du département, à part les pistes rurales impraticable, il n’existe aucune route goudronnée entre les différentes localités. Pourtant, le département de Bakel à une forte représentation d’immigrés qui ont beaucoup contribués à l’amélioration des conditions de vie des populations en construisant des écoles, postes de santé, forages pour ne citer que cela.

Ces efforts doivent être accompagnés par un soutien constant de l’Etat par les infrastructures d’envergures qui dépassent leur capacité. Il est temps que ses routes soient réhabilitées afin de soulager la souffrance de ses dignes citoyens qui ne font pas de bruit pour réclamer leur droit.

Vive le Sénégal !
Source: Boubou DIAKHATE

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s