Actualité Économie Infrastructure Les villages soninkés Société

Le P2RS au chevet des populations du département de Bakel .

Le programme de renforcement à la résilience au Sahel (P2RS) vient d’entamer dans la région de Tambacounda, la phase réalisations de son programme axé sur l’agriculture, l’élevage, l’accès à l’eau potable, des dotations en machines de transformation. 

Le Programme de Renforcement à la Résilience au Sahel est une structure sous régional qui accompagne le milieu rural à se doter de moyens pour faire face à leurs activités quotidiennes. Il vise également à équiper les femmes du milieu rural pour l’allègement de leurs conditions de travail. 

C’est pourquoi dans la phase de conception du projet, le P2RS avait effectué l’année passée, des missions à la base pour rencontrer les populations, les personnes ressources, les OCB et les élus locaux pour recueillir des informations (expression des besoins).  Tous les quatre départements de la région de Tambacounda ont été visités. 

Un plan d’actions a été établi en concertation avec ces structures pour une meilleure coordination de la mise en œuvre du projet. Les communes bénéficiaires sont : Bakel, Moudéry, Gabou, Bélé, Kidira, Koussan, Tambacounda, Koumpentoum, Goudiry, Kothiary et Koar

C’est après tout ce travail bien réfléchi que le P2RS est descendu sur le terrain pour la phase  réalisations du projet qui est assurée par une entreprise privée Général Travaux Publics Hydraulique et Assainissement (GTPHA) conduite par Monsieur Hassan FARHAT. 

30 Petits Périmètres Maraîchers et 3 périmètres Irrigués situés la vallée du Fleuve (Bakel, Sébou et Ballou)  sont plein chantier (clôture grillagées, installations de pompes immergées et de motopompes (pour les périmètres de la vallée), 

Installation d’un système solaire,plus pompe immergée ( l’économievm vert)

4 mini châteaux sont en cours d’exécution dont 3  dans la commune de Gabou

Des installations de machines de transformation en cours partout dans la région

Les populations ont accueilli avec une grande joie ces infrastructures qui sont pour elles un ouf de soulagement et un nouvel élan pour accroitre leurs productivités. 

Le P2RS a véritablement honoré ses engagements pris il y a juste un an. 

« La sélection des villages n’a aucun lien avec la politique, tout a été fait de manière démocratique sans distinction particulière. Il suffit d’être porteur de projet et engagé sur le terrain pour bénéficier de ces actions » : Nous dit le chef de service régional Monsieur Sédar Ngom. 

Source: Boubacar Dembèlé 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s